“Single, taken or in love with a fictional character?” How fanfiction could help us understand (digital) reading.

Katrin Tiidenberg

Résumé


Cet article se focalise sur un phénomène où la lecture de fiction, pour le plaisir, la lecture numérique et le jeu s’entrecroisent- la fanfiction sur Internet. Je propose une analyse brève et exploratoire des expériences d’un petit groupe (7 personnes) de lecteurs adultes dévoués et expérimentés de lecture de fanfiction afin de comprendre les dynamiques affectives, cognitives et sociales de leurs pratiques de lecture. La lecture de fanfiction des participants est conceptualisée en tant que pratique ludique d’ouverture, de curiosité et d’enthousiasme pour l’expérimentation. Je suggère qu’en regardant la lecture numérique comme jeu, nous pouvons comprendre davantage des pratiques de lecture. C’est sans doute le côté ludique qui rend la lecture de fanfiction immersive, peut-être même addictive, même quand elle est consommée via des dispositifs d’écran et sur des sites web qui sont généralement liés à une attention distraite et à des difficultés à lire pendant des périodes plus longues de temps ininterrompu. Ainsi, la lecture de fanfiction peut être informative, pour comprendre la lecture à l’ère numérique, pour concevoir des interventions afin de motiver les gens à lire plus (de fiction) et pour comprendre et développer des littératies multiples à l’ère de la surcharge d’information et du défilement omniprésent.


This article focuses on a phenomenon where reading fiction for pleasure, digital reading and play intersect - internet fanfiction. I offer a brief and exploratory analysis of the experiences of a small group (7 people) of devoted and experienced, adult fan-fiction readers in order to understand the affective, cognitive and social dynamics of their reading practices. Participants’ fanfiction reading is conceptualized as a playful practice of openness, curiosity and enthusiasm for experimentation. I suggest that by viewing digital reading as play we can understand more about reading practices. Arguably, it is this playfulness, which makes reading fanfiction immersive, perhaps even addictive, even when consumed via screened devices and on websites that are commonly linked to distracted attention and difficulties with reading for longer periods of uninterrupted time. Thus, reading fanfiction may be informative, both for understanding reading in the digital age, for planning interventions to get people to read more (fiction) and for understanding and developing multiliteracies in the era of information overload and ubiquitous scrolling.


Mots-clés


Fanfiction, lecteurs adultes, lecture ludique, nouvelles littératies, adult readers, lecture participative, new literacies, participatory reading, playful reading

Texte intégral :

PDF




Droit d'auteur (c) 2019, Katrin Tiidenberg

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

ISSN : 2108-7121