Constructing a Dystopian Narrative Through Reading in 'Papers, Please' and 'Orwell'

Annika Elstermann

Résumé


Cet article analyse la construction d’une narration dans deux jeux vidéos dystopiques récents : Papers, Please (2013) et Orwell (2016). Il examine en particulier la dynamique entre lire et jouer et comment le lecteur est immergé dans l’histoire en participant activement au discours narratif. Nous étudierons l’effet que cela a non seulement sur les rôles traditionnels du narrateur, du lecteur et du protagoniste mais aussi sur la perception de la narration.

 

This paper analyses the construction of a narrative in two recent dystopian video games: Papers, Please (2013) and Orwell (2016). In particular, it examines the dynamic between reading and gaming, and how the reader is immersed in the story through active participation in the narrative discourse. The effect that this has not only on traditional roles of narrator, reader, and character, but also on the perception of the narrative will be investigated.


Mots-clés


Fiction dystopique, narratologie, jeux vidéos, réception, Dystopian fiction, narratology, video games, reader response, intéractivité, interactivity

Texte intégral :

PDF




Droit d'auteur (c) 2019, Annika Elstermann

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

ISSN : 2108-7121