De Florence Seyvos à Clémentine Beauvais en passant par Marie-Aude Murail : traduire la littérature de jeunesse contemporaine en FLE à l’université

Auteurs

DOI :

https://doi.org/10.23639/publije.202110163

Mots-clés :

Littérature de jeunesse, romans pour adolescents, traduction, FLE, didactique des langues, Children’s literature, teen novels, translation, French as a foreign language, language pedagogy

Résumé

Intégrer la littérature de jeunesse dans un cours de traduction universitaire en FLE n’est pas fréquent. L’objectif n’est pas simplement de se familiariser avec la traduction, ses techniques, contraintes et difficultés, mais également de percevoir les spécificités d’un genre et d’un champ souvent méconnus mais néanmoins riches et innovants. Cet article présente une démarche exploratoire et propose des pistes pour la mise en place de futurs travaux de recherche.

Translation courses at tertiary level do not often include the translation of children’s books. The objective of the described approach is not only for students to familiarize themselves with translation, translation techniques, constraints and difficulties but also to become more familiar with the specificities of this literary genre and to explore a field that is often unknown but still rich and innovating. This article presents an exploratory approach and suggestions for further research.

Biographie de l'auteur

Christèle Maizonniaux, Université Flinders d’Adélaïde, Australie

Christèle Maizonniaux est maîtresse de Conférences à l'Université Flinders d'Adélaïde (Australie). Sa recherche porte sur les apports de la littérature de jeunesse pour l'enseignement des langues, et plus particulièrement pour le Français Langue étrangère. Dans ce domaine, elle a publié en 2020 La littérature de jeunesse en classe de langue. Pour une pédagogie de la créativité (Université Grenoble Alpes Editions, collection Didaskein). 

Elle a aussi publié des articles portant sur les points spécifiques suivants: Littérature de jeunesse et sensibilisation à la variation (Lidil, 2019), Lecture contrastive à partir de la littérature de jeunesse (Les langues modernes, 2019), Littérature de jeunesse et développement des compétences orales (The French Review, 2018), Apports des supports iconotextuels multilingues pour l'écriture (Lidil 57, 2018), Littérature de jeunesse et découverte de la francophonie (Bookbird, 2016 et Recherches en Didactique des langues et des cultures, 2015), les réécritures contemporaines de contes en classe de FLE (The French Review, 2016), la littérature de jeunesse comme déclencheur de l'écriture créative (Recherches et applications 59, 2016), Littérature de jeunesse, écrits créatifs et évaluation de la compétence lexicale (Recherches en didactique des langues et des cultures, 2014).

Christèle Maizonniaux a également co-publié avec D. Clode, deux articles en anglais consacrés à Jules Verne et à ses emprunts aux récits d'explorateurs français en Australie. Pour toutes ces publications, on pourra se référer à https://www.researchgate.net/profile/Christele-Maizonniaux/research.

Téléchargements

Publiée

2022-01-03

Comment citer

Maizonniaux, C. (2022). De Florence Seyvos à Clémentine Beauvais en passant par Marie-Aude Murail : traduire la littérature de jeunesse contemporaine en FLE à l’université. Publije, (1). https://doi.org/10.23639/publije.202110163