Beyond the Barricade: Adolescents Rehearsing and Performing Masculinities in Music Theatre

Robert Legg

Résumé


Drawing upon Judith Butler’s theory of gender performativity and R. W. Connell’s concept of hegemonic masculinity, this paper describes quasi-ethnographic research undertaken with adolescent members of a youth music theatre group in the United Kingdom as they rehearsed and performed in an amateur production of Claude-Michel Schönberg’s internationally acclaimed musical Les Misérables. Analysis focuses on a number of themes emerging from the actors’ understanding of and interactions with the gendered roles they were allocated to rehearse and perform. Three specific episodes involving young male performers, selected from nine months’ worth of observation notes and recordings, serve as vehicles for the exploration of ways in which the youth music theatre subculture acts to proscribe hegemonic masculinities of social dominance while affording participants valuable opportunities to investigate aesthetic issues and concerns. Finally, the paper shows how the specific context of amateur youth music theatre provides a safe context for the rehearsal and performance of non-mainstream masculinities.

 

Cet article a recours à la théorie développée par Judith Butler sur la performance du genre et au concept élaboré par R. W. Connell sur l’hégémonie masculine pour présenter une recherche quasi ethnographique entreprise auprès d’adolescents: ces derniers, qui appartiennent à un groupe de théâtre musical britannique, répétaient de manière amateur Les Misérables, l’œuvre de Claude-Michel Schönberg couronnée par un succès international. L’analyse porte sur certains thèmes reflétant la manière dont les acteurs appréhendaient les rôles genrés qu’ils étaient amenés à jouer et à répéter, et leur manière d’interagir en fonction de ces derniers. À l’aide de notes et d’enregistrements effectués au cours de neuf mois d’observation, trois épisodes spécifiques impliquant de jeunes hommes ont été isolés pour analyser la façon dont la sous-culture des jeunes dans le domaine de la comédie musicale opère pour interdire l’expression de masculinités hégémoniques et la domination sociale, tout en donnant aux participants la possibilité d’explorer des questions esthétiques. Enfin, l’article montre que le contexte spécifique du théâtre musical amateur pour les jeunes offre un espace favorable à la performance de masculinités alternatives.


Mots-clés


adolescence, masculinité, genre, comédie musicale, performance

Texte intégral :

PDF




Droit d'auteur (c) 2018, Robert Legg

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

ISSN : 2108-7121