Les univers vidéoludiques : des fictions mobiles et jouables

Auteurs

  • Fanny Barnabé Université de Liège

Mots-clés :

réalité virtuelle, intermédialité, médias et jeunesse, mondes virtuels, fictions contemporaines, jeu vidéo

Résumé

Ce travail vient synthétiser l’ouvrage Narration et jeu vidéo. Pour une exploration des univers fictionnels, lui-même dédié à l’étude des différentes modalités via lesquelles le médium vidéoludique peut représenter une histoire. En se basant sur l’analyse de deux oppositions épistémologiques qui ont agité le champ des sciences du jeu au début des années 2000 (celle entre ludologues et narratologues, d’une part, et celle entre game studies et play studies, d’autre part), cet article défend l’idée que les outils narratologiques traditionnels ne sont pas aptes à rendre compte de la narrativité du jeu vidéo sous tous ses aspects, car celle-ci ne se limite pas à un récit strictement linéaire et unidimensionnel : les informations narratives peuvent être portées par des éléments proprement ludiques (les décors, l’interface, le gameplay…), qui, en outre, peuvent être actualisés de différentes manières par les joueurs. Fonder l’analyse narratologique du jeu vidéo sur la notion de récit semble dès lors réducteur puisque celle-ci ne permet pas de décrire la narrativité latente propre au médium ni l’influence qu’exerce le joueur sur son activation. En réponse à ces problèmes théoriques, cette étude propose donc de substituer au concept de récit celui, plus opératoire, d’univers fictionnel.

This paper offers a synthesis of the book Storytelling and videogame. An exploration of fictional universes, dedicated to the study of the different modes through which the videogame medium can represent a story. Based on the analysis of two epistemological oppositions that have shaken the field of game studies in the early 2000s (the conflict between ludologists and narratologists, on the one hand, and the division between “game studies” and “play studies”, on the other), this article argues that traditional narratological tools are not able to bring to light every aspects of videogame storytelling, because the latter is not limited to a strictly linear and one-dimensional narrative. The narrative information can indeed be supported by elements proper to games (the environments, the interface, the gameplay...) and these elements can moreover be activated in different ways by players. It seems therefore reductive to base the narratological analysis of videogames on the notion of narrative since it does not enable to describe the latent narrativity specific to the medium nor the player’s influence on its activation. In response to these theoretical issues, this study proposes to replace the concept of narrative with the more operative notion of fictional universe.

Téléchargements

Publiée

2017-01-03

Comment citer

Barnabé, F. (2017). Les univers vidéoludiques : des fictions mobiles et jouables. Publije, (1). Consulté à l’adresse https://revues.univ-lemans.fr/index.php/publije/article/view/10