Archives

  • Adapter, récrire, ressusciter Notre-Dame de Paris : échos d'Hugo dans les films, illustrations, bandes dessinées, jeux vidéo et autres formes abrégées ou hybrides pour la jeunesse
    No 1 (2022)

    Note des directrices d’ouvrage, Nathalie Prince Et Taïna Tuhkunen

    La revue Publije  étant une revue pluridisciplinaire, nous avons choisi de ne pas harmoniser la présentation des références bibliographiques afin que chaque contributeur, qu’il soit littéraire, linguiste, comparatiste ou encore spécialiste du design ou des sciences de l'éducation, puisse se conformer sereinement aux exigences de sa propre discipline. 

    La publication de cette revue a bénéficié du travail précieux de relecture et de mise en ligne de Nora Lakehal et de Sonia Guédon. Qu’elles en soient ici remerciées.

  • Littérature de jeunesse et expérience [Dir. P. Lojkine, en collaboration avec G. Béhotéguy et N. Prince]
    No 2 (2019)

    La notion, très large et polysémique, d’expérience peut se décliner sous quatre aspects dans son rapport à la littérature de jeunesse et le livre pour enfants :

    -          1/ La Lije comme espace expérimental, comme lieu d’expérimentations littéraires, lieu d’accueil de hardiesses esthétiques et formelles, création déplaçant des stéréotypes vs comme véhicule de clichés et d’actualisations faciles de textes patrimoniaux ;

    -          2/ Le livre pour enfants (papier, numérique) comme support et medium d’expérimentations dans les domaines didactiques et éditoriaux (notamment à destination de publics spécifiques) ; comme support de transmission d’une expérience artistique ;

    -          3/ La Lije comme « littérature de recherche » favorisant des expériences de lectures actives (travail du jeune lecteur face aux stratégies narratives, aux jeux énonciatifs, à l’écriture poétique…) ; comme activité vivante, comme vecteur d’expériences et de pratiques artistiques (théâtre, atelier d’écriture ou de lecture partagée, contage, lecture à voix haute…) ;

    -          4/ La Lije comme réservoir de thèmes narratifs tels que l’aventure, la prise de risque, l’initiation, l’épreuve, la défaillance, la vulnérabilité (en rapport avec la présence de personnages juvéniles vus de l’intérieur) ; la confrontation entre l’inexpérience, la fraîcheur des premières fois vs la voix de la maturité, le regard « plein d’usage et raison » ; l’expérience fondatrice dans la construction de soi…

  • De la pluralité des mondes : le paradigme de l'immersion dans les fictions contemporaines
    No 1 (2017)

    Ce numéro de Publije, qui vient compléter le volume Mondes fictionnels, mondes numériques, mondes possibles,engage une réflexion sur les mondes virtuels pour saisir les enjeux de l’immersion fictionnelle. Il s’appuie essentiellement sur des fictions contemporaines à destination des enfants et/ou des adolescents, pour explorer ces mondes qui les engloutissent et leur permettent de vivre d’autres vies. Lire la suite
  • Des mondes fabuleux : clés de lecture [Dir. P. Eichel-Lojkine]
    No 1 (2015)

    On peut faire le constat, avec F. Lavocat, que le choix du fabuleux ne donne pas toujours lieu à la création de fictions autonomes, pouvant se passer de toute mise en relation avec d'autres univers (fictifs ou actuels). Certaines féeries (C. Coursault prend ici l'exemple de Roberto Innocenti) se construisent sur une double référence : une relation à un monde fictionnel préexistant (celui des contes de fées) et une référence moins attendue au monde actuel, ce qui invite le lecteur non pas à une immersion imaginaire dans un monde merveilleux, mais à une attitude de retrait et à une approche comparative. Lire la suite
  • Didactiques du français
    No 1 (2014)

    Nous vous proposons un parcours des relations entre la didactique du français et les « disciplines-mères » (linguistique et littérature) qui tend à montrer que ces relations sont loin d’être « à sens unique », des disciplines d’« origine » – productrices de savoirs savants – vers une didactique, emprunteuse et « applicationiste ». Non seulement la didactique du français interroge les disciplines, non seulement elle peut être à l’origine de notions et de recherches strictement disciplinaires, mais il est un domaine, celui de l’enseignement / apprentissage où elle est en droit de se revendiquer autonome : elle a bien sa spécificité, à savoir traiter de questions d’enseignement et d’apprentissage.

    Six contributions sont proposées dans ce numéro.

    - L’axe 1 de ce numéro porte sur la didactique de la littérature (articles d’André Petitjean, de Jean-Luc Pilorgé) et la didactique de la langue (Articles de Caroline Masseron et Marcelline Laparra)

    - L’axe 2 porte sur la recherche en littérature pour la jeunesse (Article de Daniel Aranda).

  • La simplicité, une notion complexe ?
    No 1 (2013)

    Les contributions suivantes se répartissent en trois volets principaux :

    - « La simplicité, facilité ou épure ? » (Reza Mir-Samii, Laïli Dor, Antoine Piantoni, Maud Gaultier, Patrick Joole)

    - « Question de forme pour une question de fond » (Corinne Noirot-Maguire, Enrica Zanin, Maria Chiara Gnocchi, Pauline Bruley)

    - « Expérimentations » (Soizic Jouin et Marie-Christine Gaudefroy).

  • Lire le récit bref
    No 1 (2012)

    Les contributions suivantes se répartissent en trois volets principaux :

    - « La jeunesse aime-t-elle les formes brèves » (Agathe Sahla, Alice Reibel, Laurent Bazin, Soizic Jouin, Edwige Chirouter)

    - « Pratiques et réceptions latino-américaines des genres brefs » (Crystel Pinçonnat, Emilie Delafosse, Fernando Copello)

    - « Le récit bref entre tradition et modernité » (Céline Marchand, Natalia Leclerc, Claire Colin).

  • Le récit pour la jeunesse : transpositions, adaptations et traductions. Quelles théories pour un objet sémiologique mouvant ?
    No 1 (2011)

    Les contributions suivantes se répartissent en trois volets principaux :

    - « Modèles, mythes et classiques adaptés » (Gilles Béhotéguy, Agathe Salha, Marie-Hélène Routisseau, Elisa Marazzi, Laurent Bazin)

    - « Lettres étrangères et traductions » (Véronique Médard, Roselyne Mogin, Crystel Pinçonnat)

    - « Récit et conte : transferts culturels et médiologiques » (Nadine Decourt, Jeanne Drouet, Nelly Foucher, Ineke Wallaert).