Le néogothique de Notre-Dame de Paris de Victor Hugo à L’invention de Hugo Cabret de Brian Selznick : le livre comme outil du voir

Auteurs

  • Pamela Ellayah Le Mans Université

Mots-clés :

technique, livre illustré, néogothique, Neo Gothic, Technics, Illustrated book, cathédrale, Victor Hugo, Notre-Dame de Paris

Résumé

Publiés à presque deux siècles d’écart, Notre-Dame de Paris (1831) de Victor Hugo et L’Invention de Hugo Cabret (2007) partagent un discours néogothique au cœur même du livre. De la cathédrale à l’imprimerie, de la gare au cinéma, le livre est à la fois une lecture et un outil du voir. La présente étude propose une rencontre inédite entre ces deux romans, montrant comment un roman jeunesse prolonge la tradition d’un grand roman illustré, à bien des égards. Les teintes sombres composent une texture qui rend compte du passé et d’une expérience mémorielle. Le livre se déploie sous la forme d’une « mise en site » tandis que l’empreinte picturale agit comme une trace fantôme.

 

Victor Hugo’s Hunchback of Notre‑Dame (1831) and Brian Selznick’s Invention of Hugo Cabret (2007) were written almost two centuries apart from each other. However, both explore the book as a technical object by using Neo-Gothic elements. From the cathedral to printing techniques, from the train station to movies, the book is both a novel and a seeing tool. This paper aims at showing how a children’s novel renews the tradition of a classic illustrated novel. In both novels, darkness is a texture that helps to capture the past and experiential memory. The book serves as a panoramic locus where some pictures haunt others through ghostly traces.

Téléchargements

Publiée

2022-07-18

Comment citer

Ellayah , P. (2022). Le néogothique de Notre-Dame de Paris de Victor Hugo à L’invention de Hugo Cabret de Brian Selznick : le livre comme outil du voir. Publije, (1). Consulté à l’adresse https://revues.univ-lemans.fr/index.php/publije/article/view/181