Préambule

Auteurs

  • Patricia Eichel-Lojkine Université du Maine

Résumé

 Certains récits ne relèvent ni de la stricte récriture d’un texte antérieur ni d’une invention personnelle sans modèle. Foncièrement labiles, opérant par permutations, substitutions et variations, ils apparaissent comme la Xe version d’une « histoire » antérieure, qui n’est pas forcément un récit formalisé comme tel. On pense au conte, dont les modules narratifs semblent particulièrement adaptés aux combinaisons et aux reconfigurations. On pense à des productions pour la jeunesse où l’on voit des « histoires » se dépouiller avec souplesse et sans scrupule de leur ancienne peau pour se couler avec allégresse dans les formules les plus appréciées du moment ou se conformer aux goûts d’un âge déterminé et d’un marché, international, de l’enfance et de ses médiateurs. On pense, de manière générale, aux récits « patrimoniaux », qui survivent en se transformant par la voie des traductions et des modernisations...

Téléchargements

Publiée

2019-05-10

Comment citer

Eichel-Lojkine, P. (2019). Préambule. Publije, (1). Consulté à l’adresse https://revues.univ-lemans.fr/index.php/publije/article/view/119

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice